Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par caroleone

Chats noctambules de Pablo Neruda

Combien un chat a-t-il d'étoiles ?

m'a t-on demandé à Paris,

et je me suis mis, tigre à tigre,

à épier les constellations :

car deux yeux posés à l'affût

sont des palpitations de dieu

dan les deux yeux glacés du char,

et deux éclaires dans ceux du tigre.

Chats noctambules de Pablo Neruda

Mais si une étoile est la queue

d'un chat hérissé dans le ciel,

la nuit bleue d'Antofagasta

est un tigre de pierre bleue.

La nuit grise antofagastienne

s'élève à chaque carrefour

comme une défaite hissée

sur la fatigue d'ici-bas

et l'on sait que le désert est

l'autre visage de la nuit

si infinie, inexplorée

comme les étoiles incréées.

Et les minéraux resplendissent

entre les deux coupes de l'âme.

Je n'ai vu de chat en ces lieux :

en vérité, je n'eus jamais

pour dormir d'autre compagnie

que le sable à la nuit tombée,

les circonstances du désert

ou les étoiles de l'espace.

Car telles sont et ne sont pas

mes pauvres investigations.

Pablo Neruda ( Le coeur jaune, la rose détachée)

Commenter cet article