Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par caroleone

Cet article est reposté depuis coco Magnanville.

Je t’aime

tous les jours de l’année

sauf le 14 février.

Ce jour-là,

les ingrats,

les mielleux,

les hypocrites,

les acheteurs de conscience

offrent des fleurs de fiel

et non de miel.

 

Je t’aime

chaque jour qui se lève :

les matins gris,

les matins rais de soleil,

les draps frais,

les draps défaits,

les moues boudeuses,

les rires aux éclats,

les soucis,

les tracas,

les petits plaisirs,

le pain grillé au lit

qui pique les fesses,

le partage des bobos,

les corvées qui stressent,

les mots tus qui tressent

une histoire qui ne dit pas son nom.

 

Je t’aime

pour ce que tu es

et pour ce que tu n’es pas,

pour ce que tu fus

et ce que tu seras.

Je t’aime car tu me comprends

et parce que je te comprends.

 

Main dans la main

de la maternelle à la mort,

main dans la main

les enfants nos efforts,

nos perles de sueur

pour leur vie de confort,

la main qui se serre

sur le cœur de l’autre,

chaque jour fête la fête

des Valentinous

et de ceux qui n’osent pas dire le mot :

AMOUR.

 

Carole Radureau (12/02/2014)

 

Poème qui n’a rien de personnel, destiné à être partagé car il est la voix du poète.

 

 

Ce texte est libre de droit et diffusé sous licence creative commons

 

image

 

Valentinous

Commenter cet article